BATI'life - Evénements, communication et business networking des acteurs de la construction
 
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
TRACTEBEL ENGIE

Nouveau quartier One à Monte-Carlo

TRACTEBEL en charge de l'ingénierie des structures et des ouvrages géotechniques

5 rue du 19 mars 1962 - 92622 GENNEVILLIERS CEDEX
01 41 85 03 69

Sur l’ancien emplacement du Sporting d’hiver, édifice construit sur la Place du Casino en 1932, la Société des Bains de Mer a livré en ce début d’année 2019 un projet urbain de grande ampleur, signé des architectes Alexandre Giraldi et Sir Richard Rogers.

TRACTEBEL est en charge de l’ingénierie des fondations, des soutènements et des structures de ce programme mixte de commerces, bureaux et logements de grand standing.

Un site à revitaliser

L’objectif premier du programme est de revaloriser le site central de Monte-Carlo, afin que ce lieu de fête et de beauté retrouve un rôle majeur dans le développement économique, social et culturel de la Principauté.

Le nouveau quartier s'articule autour d'une artère piétonne arborée, reliant l’avenue des Beaux-Arts aux jardins du haut de la place du Casino, bordée de sept élégants bâtiments.

La Société des Bains de Mer (SBM) a confié les études architecturales de ce projet emblématique au lauréat du prix Pritzker 2007, Sir Richard Rogers, associé à l’Architecte monégasque Alexandre Giraldi.

TRACTEBEL a conçu et supervisé les travaux de fondation, de génie civil et des structures architecturales de ce complexe immobilier hors norme, dont la réalisation a mobilisé différentes entreprises : J.B. Pastor & Fils, Razel-Bec et Renaudat.

Les enjeux géotechniques et structurels

L’emprise du projet s’étend sur une superficie d’environ 6430 m², et dispose d’une fouille de 32 m de profondeur, au cœur de Monaco.

Le système de soutènement a été adapté aux terrains rencontrés, avec :

  • Une micro berlinoise sur la hauteur des terrains de couverture
  • Une paroi clouée sur la hauteur des calcaires fracturés
  • Un gunitage sur la hauteur des calcaires très peu ou pas fracturés

Les tours résidentielles sont les premières structures disposant d’un système de contreventement en "B-Bracing" à Monaco. Il s’agit d’éléments métalliques localisés entre les bâtiments et participant à la stabilité latérale des tours en les couplant 2 à 2. Le squelette des tours est composé d'un noyau central composé de voiles et de poutres en béton armé, il est situé au centre de chaque couple de bâtiments. 

Dans son approche, TRACTEBEL a utilisé un logiciel spécifique pour l’analyse sismique et modale, ainsi que pour l’étude des descentes de charges. Les calculs ont été effectués en respectant le règlement sismique en vigueur à Monaco. La modélisation a permis de définir un modèle de structure adapté aux contraintes de déformation, compatible avec les exigences architecturales. 

Fiche technique

Localisation : Principauté de Monaco, Place du Casino
Surface : 65 000 m2 (6 à 12 niveaux de superstructure et 7 niveaux d’infrastructure)
Hauteur : 52 m (pour la tour la plus élevée)
Architectes : Alexandre Giraldi et Sir Richard Rogers
Entreprises de construction des structures :
RAZEL – BEC & J-B PASTOR & Fils pour la partie infrastructure 
J-B PASTOR & Fils pour la partie superstructure béton  
RENAUDAT CENTRE CONSTRUTIONS pour la partie superstructure métallique

Crédits photos : SBM - Vent d’Autan

Imprimer