BATI'life - Evénements, communication et business networking des acteurs de la construction
 
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
ACarcelen architecte urbaniste

Structure mixte bois - béton pour les futurs bureaux de l'Urssaf

Au cœur du parc tertiaire du Pont de Flandre, Paris 19, un projet signé par l'architecte Anne Carcelen

242 rue de Charenton - 75012 PARIS
01 44 75 51 02

Au cœur du parc tertiaire du Pont de Flandre (Paris 19), un ensemble de bureaux destiné à accueillir les futurs locaux de l'Urssaf se dresse désormais le long de la voie ferrée, à proximité de la Gare RER Rosa Parks. Pour cette opération, l'architecte Anne Carcelen a conçu un immeuble à structure mixte bois - béton. Une opération complète réalisée en BIM.

S’inscrivant dans la continuité typologique et morphologique des magasins généraux historiques et des bâtiments successifs comme Pierre et Vacances, le siège de l’Urssaf assume aussi son appartenance au XXIe siècle avec une transcription contemporaine des toitures industrielles du XIXe siècle. Il arbore une façade ondulante et plissée de zinc pré-patiné rouge en continuité de la couverture recouvrant une charpente bois perceptible depuis la Gare Rosa Parks, dans la tradition du site.

STRUCTURE MIXTE BOIS-BETON

L’immeuble de bureaux est composé d’un RDC en structure béton et de 8 niveaux en superstructure, de type poteau/poutre en bois et plancher béton connecté. En infrastructure, un niveau de parking de 35 places désolidarisé de la superstructure grâce aux boîtes à ressorts. En complément, il a été aménagé un fitness au RDC, une cafétéria au niveau 2 bénéficiant d’une terrasse. Un commerce au RDC sera ouvert sur l’espace public au sortir du parvis de la gare.

L’ensemble s’organise autour d’un noyau central en béton qui sert de contreventement. Il  comprend les circulations verticales escaliers, ascenseurs et les sanitaires, ceinturé par une circulation périphérique qui dessert les espaces de travail avec une hauteur libre de 2,97 m.

La charpente en bois apparente libère les volumes du dernier niveau pour les offrir pleinement aux usagers, les locaux techniques étant localisés en sous-sol. La 5e façade, perceptible depuis les immeubles de la cité Michelet prend alors tout son sens avec une peau de zinc continue en courbe.

Le bois représente un allié plutôt qu’une alternative : marié avec le béton et l’acier, il constitue un assemblage plus performant et durable. Le bois a des atouts que l’acier, ou le béton, n’ont pas. La proximité des voies de chemin de fer nous a fait opter pour un système de boites à ressort. Le choix d’une structure légère en bois pour alléger les charges sur celles-ci s’est imposé naturellement. 

Le « more is less » prend ici ton son sens avec des assemblages hybrides où chaque matériau est choisi pour  ses  performances. De là est né le credo de l’agence d’Anne Carcelen : "Le bon matériau au bon endroit".

ELEMENTS TECHNIQUES DU PROJET

1) Les planchers mixtes bois-béton. La masse de la dalle mince (11 cm de béton) évite les transmissions des bruits solidiens et aériens tout en conservant une rapidité d’exécution par plancher préfabriqué de 5 cm qui repose sur 4 solives soit 35 m2 en un seul tenant + dalle de compression de 6 cm coulée en place et une certaine légèreté pour des fondations complexes dues à l’installation de boites à ressort.

2) La trame poteaux-solives bois. La trame de poteaux tous les 270 cm avec solives tous les 135 cm pour une modularité maximale des bureaux.

3) La façade zinc. Coincé dans un monde bruyant de voies ferrées, il est important d’offrir une paroi non réverbérante face aux tours de grande hauteur de la cité Michelet. Si  les  façades  en pignon reprennent le langage vitré des façades de l’immeuble "Pierre et Vacances" la peau qui ceinture en continue le bâtiment est comme une selle capitonnée, façonnée avec des lanières à facettes en bacs de zinc à joint debout prépatiné pigmento rouge  qui réverbèrent le bruit en produisant une diffraction du son qui en limite sa propagation. 

4) Les façades mur rideau. Les façades en mur rideau sur les pignons sont en bois- alu : l’alliance de la menuiserie aluminium à l’extérieur (pérenne aux intempéries) et des épines bois à l’intérieur, permettent d’assurer l’harmonie des espaces intérieurs en bois pour un confort visuel et une ambiance chaleureuse. 

5) La charpente bois. Une charpente en continue avec des arbalétriers tous les 270 cm et une peau unique (formant façade et toiture) en zinc à joint debout pré patinée rouge recouvrira l’ensemble du bâtiment. 

 

FICHE TECHNIQUE DU PROJET

Maîtrise d'ouvrage : ICADE FONCIERE

Architecte : ACarcelen architecte urbaniste

Mission : Mission Architecte avec VISA

Programme : Construction d’un immeuble de bureaux en structure bois composé de 8 niveaux en superstructure posé sur des boîtes à ressorts et d’un sous-sol de 35 places de stationnement.

Surface SDP : 8 670 m2

Béton 2 600 m
Acier 200 tonnes
Bois 800 m3 Epicéa certifiés PEFC /FSC 
Matériaux Bio sourcés : 92dm3 bois /m2
Poids du bâtiment sur les boites ressorts 9 833 tonnes

PARTENAIRES
AIA Ingenierie
Artelia Bâtiment et Industrie branche Arcoba
Artelia Bâtiment et Industrie, département Bâtiments Durables
Avel acoustique, acousticiens
CL Infra
Mazet & Associés, économistes
RFR, façades 

CERTIFICATIONS
RT 2012  -30%
Consommation : 81,90 kWep/m2/an
NF - bâtiments tertiaires 
Démarche HQE - niveau exceptionnel – référentiel 2015
BREEAM - niveau Excellent - référentiel 2016
Label CERIVEA E+ C- : E2C1

Photographies :
© Nicolas Grosmond - Tiltandshoot - Anne Carcelen

Imprimer